Analyses microbiologiques

Afin de déterminer la qualité de l'eau, l'analyse microbiologique est essentielle. Il est donc important de vérifier régulièrement la qualité microbiologique de votre eau de consommation.

Il est également important de connaître la qualité microbiologique de l'eau de baignade, c'est-à-dire une eau où une activité sportive est pratiquée avec un contact primaire (baignade, ski nautique, planche à voile ou autre).

Une eau de consommation contaminée ou une eau de baignade polluée représente une menace pour votre santé.

Pour déterminer la potabilité d'une eau, trois micro-organismes indicateurs de pollutions sont recherchés :

 

Coliformes totaux :

Les coliformes totaux sont omniprésents dans la nature et sont associés à la matière organique en décomposition (pelouse, foin, bois, matières fécales, etc.). Pour qu'une eau soit considérée potable, le résultat doit être de moins de 10 UFC (Unité Formant Colonie) par 100 ml. 

 

Lors du dénombrement des coliformes totaux, sont également notées les colonies atypiques. Ces bactéries, comme leur nom l'indique, sont des bactéries présentant des caractères non typiques aux coliformes totaux et leur présence en nombre élevé est un signal d'alarme qui démontre une détérioration de la qualité de l'eau. Si le dénombrement de ceux-ci est supérieur à 200 UFC par 100 ml, l'eau est considérée impropre à la consommation et un nettoyage du puits doit être effectué.

 

Coliformes fécaux (E.Coli) et entérocoques

Les coliformes fécaux et les entérocoques proviennent d'une pollution fécale animale ou humaine et démontrent la présence potentielle d'organismes patogènes capables de causer des maladies entériques. Aucun de ceux-ci ne doit être présent par 100 ml d'eau potable pour que l'eau soit propre à la consommation.

 

Interprétation

La contamination par coliformes totaux et/ou des colonies atypiques peut provenir soit d'une infiltration d'eau de surface dans le puits, soit d'une eau restée stagnante ou bien encore de l'encrassement de la tuyauterie. L'eau de surface peut également être un vecteur pour l'apport de coliformes fécaux et/ou entérocoques. 

La présence de coliformes fécaux et/ou de entérocoques nous indique qu'il y a présence d'une source de matières fécales (fumier, fosse septique ou autre). Si les entérocoques sont présents en nombre beaucoup plus élevé que les coliformes fécaux, il s'agit probablement d'une contamination résiduelle puisque les entérocoques survivent plus longtemps dans l'environnement. 

Les périodes les plus problématiques pour les puits de surface sont le printemps à la fonte des neiges et aussi suite à de fortes pluies ou d'accumulation d'eau. 

Si une contamination est détectée, il faut effectuer une désinfection du puits et il est recommandé d'effectuer un nouvel échantillonnage au minimum une semaine plus tard afin de vérifier si la contamination persiste. Si tel est le cas, il faut trouver la source de contamination.

 

Eau de baignade

Concernant l'eau de baignade, la vérification doit être effectuée par la recherche de coliformes fécaux. Le résultat doit être de moins de 200 UFC / 100 ml pour que l'eau soit jugée conforme pour la baignade.